mercredi 22 juillet 2015

Une offensive de plus de google

Vendredi 17 juillet 2015 La dernière offensive de Google fait trembler les agences de voyages Dejan Nikolic (AFP)  La multinationale californienne teste son offre de paiement direct de chambre d’hôtel, sans quitter le moteur de recherche. Ce qui la fait entrer en concurrence avec ses propres annonceurs LES LIENS En 2014, les Suisses ont en moyenne dépensé 1420 francs pour leurs vacances à l’étranger (17.07.2015) Ruth Porat veut insuffler de la rigueur chez Google (17.07.2015) Avec sa nouvelle fonction de réservation instantanée, lancée cette semaine aux Etats-Unis, Google est en passe de devenir le pire cauchemar des agences de voyages traditionnelles ou en ligne. Pour la première fois, le moteur de recherche permet de payer directement ses nuits d’hôtel depuis son compte (Google Search, Google Maps et Google +), sans être redirigés vers les pages d’Expedia (détenteur d’Hotels.com) et autres Priceline (numéro un mondial du secteur et propriétaire de Booking.com). Si le test outre-Atlantique s’avère concluant, l’offre pourrait être déployée en Suisse. Cette dernière offensive de Google est née du partenariat avec Sabre, l’un des leaders mondiaux de prestations touristiques informatisées. Le principe: plutôt que de payer au clic (programme publicitaire, via Google Hotel Ads), les 20 000 hôtels figurant sur la base de données du nouvel allié de Google peuvent verser des commissions au moteur de recherche, lequel gérerait les transactions par carte de crédit (Google Wallet). Conséquence de ce nouveau modèle de partage de revenus: la multinationale californienne entre en concurrence directe avec ses propres annonceurs. Alors même que les revenus publicitaires de ces derniers représentent plus de 5% de l’ensemble des recettes de Google, dépassant au premier trimestre de cette année les 17 milliards de dollars. Depuis environ 5 ans, la multinationale californienne enchaîne les incursions dans l’industrie du voyage, secteur majeur en termes de revenus publicitaires. Jusqu’ici, Google fonctionnait essentiellement en tant que méta-moteurs de recherche, ou comparateur de prix de billets d’avion (Google Flights) et de chambres d’hôtel (Hotel Ads ou Hotel Finder). Le règlement final du séjour étant délégué aux hôtels, aux compagnies aériennes ou aux agences de voyages en ligne. Objectif du dispositif, spécialement modélisé pour distiller des annonces: faire tourner le moteur de recherche, jusqu’à 20 fois, avant d’identifier l’offre la plus pertinente pour le consommateur. Riposte digitale Mais aujourd’hui, le groupe ne se contente plus de ces aménagements. Pas plus que d’une croissance externe, en rachetant ou en investissant dans des agences virtuelles et autres maisons d’édition (ITA Software, Zagat, HomeAway et Frommer’s, acquis pour près de 1 milliard de dollars ces quatre dernières années). Il développe carrément ses propres systèmes de planification de vacances, jusqu’à intégrer l’acte d’achat. Face à ce séisme, la riposte des agences traditionnelles et digitales consiste à personnaliser davantage leurs services et mettre en avant leur expertise. Selon la Fédération suisse du voyage, le secteur s’efforce de se spécialiser et d’humaniser la relation, pour mieux se distinguer et survivre à une probable déferlante de Google. Ecrire à l'auteur  Texte      inShare  Articles en relation  Jeudi 23 juillet 2015 Des réserves de 203 milliards de dollars pour Apple Jeudi 23 juillet 2015 Les constructeurs automobiles dans la bataille de la cartographie Jeudi 23 juillet 2015 La poésie ressuscitée de Feu! Chatterton PUBLICITÉ  PUBLICITÉ  Très lu actuellement  Alexis Tsipras aurait sollicité Vladimir Poutine pour aider la Grèce à imprimer des drachmes  Miss Suisse et les groupies au Paléo  Les étranges marguerites de Fukushima  A Annecy, la police française rappelle à l’ordre les touristes intégralement voilées  Scandale homosexuel au sein de l’Eglise orthodoxe  © 2015 Le Temps SA RUBRIQUES En continu Monde Suisse Economie Sciences Sports Culture Lifestyle Opinions Multimédia Société Images SERVICES Abonnements A propos Services aux abonnés Privilèges abonnés Panel des lecteurs Services aux entreprises Kiosque numérique RSS Contacts